EDF-2023-00239

  • Version actuelle du message - v5
    • Statut : Actif
      Date de publication : 11/04/2024 12:12:32
      Date de début : 21/12/2023 15:47:33
      Société : EDF

      Le retour d’expérience des contrôles et réparations effectués en 2023 sur les réacteurs en lien avec le phénomène de corrosion sous contrainte conduit EDF à considérer que, pour certains arrêts débutant en 2023, un arrêt sur trois est susceptible de se prolonger d’une durée moyenne de 30 jours.

      Le(s) réacteur(s) concerné(s) : BUG3. 

  • Version antérieure du message - v4
    • Statut : Inactif
      Date de publication : 28/03/2024 13:09:41
      Date de début : 21/12/2023 15:47:33
      Société : EDF

      Le retour d’expérience des contrôles et réparations effectués en 2023 sur les réacteurs en lien avec le phénomène de corrosion sous contrainte conduit EDF à considérer que, pour certains arrêts débutant en 2023, un arrêt sur trois est susceptible de se prolonger d’une durée moyenne de 30 jours.

      Les réacteurs concernés sont : CHB1, BUG3. 

  • Version antérieure du message - v3
    • Statut : Inactif
      Date de publication : 29/02/2024 10:29:43
      Date de début : 21/12/2023 15:47:33
      Société : EDF

      Le retour d’expérience des contrôles et réparations effectués en 2023 sur les réacteurs en lien avec le phénomène de corrosion sous contrainte conduit EDF à considérer que, pour certains arrêts débutant en 2023, un arrêt sur trois est susceptible de se prolonger d’une durée moyenne de 30 jours.

      Les réacteurs concernés sont : BLA2, CHB1, BUG3. 

  • Version antérieure du message - v2
    • Statut : Inactif
      Date de publication : 27/02/2024 10:42:07
      Date de début : 21/12/2023 15:47:33
      Société : EDF

      Le retour d’expérience des contrôles et réparations effectués en 2023 sur les réacteurs en lien avec le phénomène de corrosion sous contrainte conduit EDF à considérer que, pour certains arrêts débutant en 2023, un arrêt sur trois est susceptible de se prolonger d’une durée moyenne de 30 jours.

      Les réacteurs concernés sont : BLA2, CHB1, BUG3, DAM3. 

  • Version antérieure du message - v1
    • Statut : Inactif
      Date de publication : 21/12/2023 15:50:52
      Date de début : 21/12/2023 15:47:33
      Société : EDF

      Le retour d’expérience des contrôles et réparations effectués en 2023 sur les réacteurs en lien avec le phénomène de corrosion sous contrainte conduit EDF à considérer que, pour certains arrêts débutant en 2023, un arrêt sur trois est susceptible de se prolonger d’une durée moyenne de 30 jours.

      Les réacteurs concernés sont : BLA2, GRA2, CHB1, BUG3, DAM3.